EDITO

De nos jours,  la cuisine n’est plus une affaire de survie. De vitale fonction nourricière, la gastronomie est devenue patrimoine culturel :  – quel grand écart ! –, un doux compromis entre savoir-faire et  traditions. Plus qu’une affaire de goût, c’est un art, et comme toute forme d’art, elle est l’expression de ses auteurs, de leur amour de la cuisine et de leur besoin de partager. Les spécificités féminines s’y expriment pleinement. 
Cependant, si la cuisine était traditionnellement une affaire de femmes, il n’en est pas moins vrai que ce monde reste une affaire d’hommes. Il aura fallu attendre 1933 pour que deux femmes, Eugénie Brazier et Marie Bourgeois, soient reconnues et adoubées par le célèbre guide rouge, à l’époque seule référence en la matière. Depuis 2010, La Cuillère d’or est un voyage féminin en gastronomie. 
Ouvert aux professionnelles et aux amatrices, ces trophées rendent hommage à toutes les « toquées » de la gastronomie. D’horizons multiples, elles ont comme fil d'Ariane d’être animées par une passion pour la cuisine et la pâtisserie,  la transmission et le partage chevillés au corps.

 

Marie Sauce-Bourreau

Présidente Fondatrice

Les finalistes 2019

 

Le 15 avril 2019, la 5ème édition du trophée de la Cuillère d’Or aura lieu à Paris et sera présidée par la fondatrice de l’association et des trophées, Marie SAUCE-BOURREAU, aux côtés de Danielle CROST, viceprésidente et Christian TETEDOIE, président d’honneur de l’association.

Les finalistes ont été sélectionnées par le comité d’organisation le 18 décembre dernier pour concourir en Avril 2019 à FERRANDI Paris.

© la Cuillère d'Or 2019 - Mentions légales

Association la Cuillère d'Or - Association loi 1901 - Tous droits réservés